L'histoire de l'Abbaye

Mille ans d'existence au coeur de la Charente

Fondée en 1002 par le seigneur de Jarnac et actée solennellement  par le pape Sylvestre II directement à Rome, l’Abbaye de Bassac évolue au rythme de la grande Histoire.

Avec l’installation dès 1017 d’une première communauté de moines bénédictins, l’Abbaye connait une période de construction et de développement qui atteint son apogée dans la première moitié du XIIIe siècle, comme en témoigne son architecture d’inspiration gothique.

 

La guerre de Cent Ans, au XIVe siècle, inflige pillage et incendie à l’Abbaye. Sous l’impulsion d’Henri de Courbon, dans les années 1450, une importante phase de reconstruction et fortification, encore visible aujourd’hui, est entreprise.  

 

Les Guerres de religion n’épargnent pas l’Abbaye et son village notamment dès 1562 et lors de la Bataille de Jarnac en 1569. Elles portent durement atteinte à l’édifice dans son ensemble. 

 

En 1666, la Congrégation des moines bénédictins réformés de Saint-Maur débute une nouvelle ère de reconstruction des bâtiments conventuels et apportent de nouveaux aménagements. 

 

Au sortir de la révolution française, la communauté monastique résidente fut expulsée. L'Abbaye fut alors vendue en différents lots de biens nationaux à des fermiers de Bassac. 

 


A partir du XIXe siècle, l’Abbaye connaît diverses transformations dont notamment celles des espaces intérieurs utilisés en usage agricole et viticole. 

 
1024px-Abbaye_Saint-Étienne_de_Bassac_dans_Monasticon_Gallicanum.jpg

Il faudra attendre 1947...

Il faudra attendre 1947 pour que des Frères Missionnaires de Sainte Thèrese de l’enfant Jésus, venus de Vendée, entreprennent un rachat progressif suivi d’une réhabilitation des lieux (cour du cloître, salle voûtée, escaliers...) facilitée par l'inscription aux monuments historiques en 1983 d'une partie significative des bâtiments. Pendant plusieurs décennies, l'Abbaye grâce à la présence spirituelle des frères missionnaires s'ouvre grande et chaleureuse à un vaste public. 

 


Après le départ des Frères Missionnaires de Ste Thérèse en 2012, un nouvel avenir se dessine pour Bassac.

 

En communion avec le Foyer de Charité de Lacépède et l'AAAB, l'Abbaye va retrouver sa vocation première : être un lieu d'accueil et de vie ouvert à tous.

 

Dans ce cadre, le diocèse d'Angoulême envoie en mission une communauté avec quatre objectifs :

  • être un lieu de vie spirituelle ouvert à tous par la prière quotidienne,

  • devenir un pôle missionnaire diocésain sensible aux attentes et besoins notamment ceux des familles,

  • être un pôle culturel par les visites, les expositions, les concerts, les conférences sur l'histoire et le patrimoine et l'accueil des visiteurs,

  • accueillir personnes sortant d'un burn-out. Une attention particulière sera aussi donnée aux prêtres, aux consacrés et aux acteurs pastoraux du diocèse.